L'aiptasia ( Aiptasia diaphana )

 

Très commune , cette petite anémone translucide est une des principales plaies de l'aquarium récifal. 

L' Aiptasia en elle-même n'est pas dangereuse pour l 'équilibre de votre aquarium. Par contre, sa prolifération peut poser rapidement souci car cette petite anémone est assez urticante et par contact, elle brûlera vos coraux et les forcera à se refermer.

 

Comment la combattre ?

 

Tout d'abord, une règle d'or : N'essayez jamais de la brosser ou de la gratter directement dans votre bac, car celle ci se fera un plaisir d’émettre un tas de petites spores qui coloniseront vos pierres.

 

Plusieurs solutions s'offrent à vous en fonction de la taille de votre aquarium:

 

Tout d'abord le traitement chimique:

 

Les produits comme Aiptasia -X de Red Sea ou Aip-ex de Grotech sont efficaces mais un peu contraignants car ils vous obligent à une action directe dans l'aquarium, un temps de pose du produit d'environ 2 heures sans brassage et une utilisation parfois compliquée lorsque les anémones sont dans des zones difficiles à atteindre. Cette technique sera intéressante pour le traitement des plus grosses Aiptasia.

 

 

Les traitements biologiques :

 

- La limace Berghia verrucicornis

Cet animal de petite taille se nourrit exclusivement d' Aiptasia. Il est très efficace mais sa petite taille ne joue pas en sa faveur. Ces animaux sont très fragiles et le risque qu'ils finissent broyés par une pompe de brassage est très important.  De plus, ils sont rarement proposés dans le commerce.

 

- Les Lysmata wurdemanii

Ces petites crevettes originaire des Caraïbes sont très discrètes. Elles consomment bien les petites Aiptasia, mais auront du mal à éradiquer les plus grosses. Leur taille en fait l'hôte idéal pour les nano aquariums. Elles travaillent assez vite et ne posent pas de problème avec les coraux.

 

- L'Acreichthys tomentosus

Ce poisson lime est très efficace mais sa maintenance sera plutôt reservé aux aquariums Fish Only, car il lui arrive de s'attaquer aux coraux ressemblant aux Aiptasia. 

 

- le Chelmon rostratus

Ce superbe poisson papillon est à réserver pour les grands aquariums ( > à 300 L). Son acclimatation n'est pas toujours facile et il arrive que certains sujets ne touchent pas du tout aux Aiptasia.

L'anémone manjano ( Anemonia manjano)

 

Cette anémone de taille supérieure à l'Aiptasia est un peu moins invasive que celle-ci. Néanmoins, elle reste dommageable pour vos coraux si elle les touche.

Cette anémone est plus difficile à éradiquer.

 

On peut utiliser les produits anti -Aiptasia, ainsi que des injections de vinaigre blanc pur, mais dans ce cas, il faudra limiter son utilisation et ne faire qu'une dizaine de traitements max. par jour.

 

pour la lutte biologique, les meilleurs mangeurs d' Aiptasia seront les Acreichtys tomentosus et les poissons papillons, mais leur attrait pour les coraux interdit leur maintenance en aquarium récifal.

 

Le meilleur moyen de lutter contre elle reste donc l'éradication dès qu'elles sont détectées et encore peu nombreuses.

 

 

Les hydraires ( Mirionema amboinensis.)

 

Ces petits polypes ne sont pas très dangereux, mais comme certains coraux, ils peuvent proliférer à outrance. 

Si vous souhaitez les conserver dans votre aquarium, veillez à élaguer la colonie de temps en temps et à aspirer les polypes afin qu'ils ne partent pas coloniser tout l'aquarium.

Hormis l'arrachage, il n'existe pas de réel moyen de les combattre.

Les indésirables en aquariophilie récifale

 

L'aquariophilie récifale apporte de nombreuses joies mais également son lot de petits problèmes plus ou moins aisés à résoudre. Parmi ceux-ci, il y a les organismes vivants indésirables. On est souvent désarmer face à ces passagers clandestins, arrivés par erreur lors de l'achat de pierres vivantes ou de coraux. Voici quelques conseils pour mieux les connaitre et les combattre afin que votre récif retrouve toute sa quiétude.

Les anémones invasives

Les vers plats

Les planaires rouges (Convolutriloba retrogemma)

 

Ces petits vers plats passent souvent inaperçus au début de leur apparition dans l'aquarium. Lorsqu'ils sont nombreux ils s'organisent en plaques facilement détectables.  Les raisons de leur prolifération ne sont pas très bien connues.

 

Comment les éradiquer :

 

Lutte chimique :

- Les bains d'eau douce.

Pour le traitement local d'une colonie de coraux ou d'une pierre vivante. le trempage sera de l'ordre de 5 à 10 à secondes dans une eau à une température et un pH proche de celui de l'aquarium. L’idéal sera de prendre de leau du robinet.

 

- Les bains au Lugol

Ce produit à base d'iode s'utilise en bain de courte durée ( 5 à 10 minutes). 

Chelmon rostratus.jpg